Traditions

tradizioni Des études paléontologiques ont démontré que la plainte de vigne était déjà diffusée sur notre planète avant l’apparition de l’homme. La vigne poussa sans aucun doute l’homme à abandonner sa vie nomade, en l’invitant à s’établir dans des lieux de colline fertiles pour suivre le cycle de maturation du raisin qui dure toute l’année avant que le raisin soit prêt à être transformé en moût et puis en vin. L’Italie était appelée dans l’antiquité “Enotria”, c’est-à-dire “terre du vin”, donc sa longue présence dans notre pays est bien évident, particulièrement en Toscane, où selon le célèbre savant Giovanni Dal Masso la vigne existait déjà avant la colonisation de l’arrière-pays toscan de la part des Étrusques.

tradizioni Donc, les navigateurs phéniciens n’ont pas porté la plainte en Toscane, car elle y existait déjà : cela est prouvé par des pièces en travertin retrouvées dans la zone de San Vivaldo, portant des marques fossiles de "vitis vinifera", l'ancêtre de notre vigne, qui poussait spontanément. Pendant le Moyen-Âge, le vin était considéré du point de vue liturgique, thérapeutique et ludique, outre à celui exclusivement alimentaire. L’importance du vin pour le culte chrétien est bien connue, car il a ainsi assumé son caractère mystique - sacré (le vin comme "sang de Jésus-Christ"), qui contribua à son évaluation sociale et à favoriser la culture de la vigne dans des zones climatiques infertiles. Le vieillissement du vin est commencé au XVIIIème siècle, quand l’invention du bouchon en liège avec celle de la bouteille en verre, déjà utilisée depuis quelques siècles, a permis sa préservation. Jusqu’à ce moment-là, le vin était protégé par une fine couche d’huile et le cou du récipient était ensuite couvert avec un tissu ou du papier huilé, des méthodes qui n’étaient pas suffisants à garantir sa parfaite préservation.

Curiosités

tradizioni La viticulture traditionnelle a été pratiquée jusqu’à la deuxième moitié du XXème siècle, quand les premiers parasites ont fait leur apparition dans nos terres. Les recherches pour vaincre ces maladies de la vigne ont eu des résultats excellents et ont porté à une révolution des techniques vinicoles, en démontrant que la viticulture ne pouvait plus se fonder sur l’expérience transmise de père en fils, mais devait s’appuyer sur le progrès scientifique. Le raisin de qualité était cueilli séparément. Des grappes de raisin étaient allongées sur des claies ou pendues du plafond pour obtenir le raisin sec utilisé ensuite pour produire un excellent vinsanto. Le mot "vinsanto" a été forgé en 1439 à Florence pendant le Concile pour la réunification de l’Église d’Orient, lorsque le célèbre Giovanni Bessarione, en buvant ce vin délicieux, s’exclama: "C’est du vin Xantos" (en faisant allusion à l’île grecque). Les gens présents, qui ne connaissaient pas le grec, comprirent « santo » au lieu de « xantos » et c’est d’ici que dérive le nom utilisé encore aujourd’hui.