Les Églises

Église de Santa Margherita Les premiers édifices du culte chrétien ont été bâtis sur les ruines de temples païens. Au moment de la division du libre Comune en « Terzieri », chaque quartier a construit son église principale, dont il ne reste aucune trace aujourd’hui. Voilà les églises les plus importantes du point de vue historique et artistique à Cortona:

  • Église de San Francesco (XIIIème siècle), bâtie par Frère Elie sur les ruines de thermes romains. Les anciennes fresques célèbres ont été remplacées par des autels baroques. Ici des reliques de Saint François sont préservées avec les tombes de Frère Elie et du peintre Luca Signorelli;
  • Église de Santa Margherita (XIIIème siècle), bâtie sur les ruines d’une église « camaldolese » dédiée à San Basilio où la sainte a été au début enterrée. Les habitants de Cortona ont décidé d’ériger une église plus grande et d’exposer dans une vitrine le corps embaumé de Santa Margherita. Aujourd’hui peu de fragments des peintures et des sculptures de l’école de Sienne sont encore visibles, car ils ont été enlevés pendant l’époque baroque et moderne. D’autres œuvres de Pietro Lorenzetti et de Pietro Berrettini, une fois préservées dans cette église, sont maintenant exposées au Musée Diocésain;
  • Église de San Domenico (XVème siècle), bâtie en style gothique par les dominicains auprès de l’ancienne Porta Peccioverardi, qui aujourd’hui n’existe plus;
  • Église de San Niccolò (XVème siècle), caractérisée par un élégant porche, où des fresques de Luca Signorelli sont préservés;
  • Église de Santa Maria Nuova
  • Église de Santa Maria Assunta – Cathédrale (XVème siècle), la cathédrale diocésaine, œuvre de Cristofanello et de Laparelli, qui garde à son intérieur des toiles réalisées par Pietro Berrettini et par l’école de Signorelli, ainsi que les tombes des frères Venuti, fondateurs de l’Académie Étrusque;
  • Église de San Marco (XVIème siècle), à nef unique formée de deux églises superposées et dédiées à la Sainte Trinité. Sur la façade il y a un grand mosaïque représentant San Marco, saint patron de la ville, œuvre de Gino Severini;
  • Église de Spirito Santo (XVIIème siècle), avec plan en croix latine, une élégante façade néoclassique et l’intérieur typique de la Renaissance;
  • Église de San Michele Arcangelo à Metelliano (VIIème siècle), bâtie par les Lombards, formée par trois nefs divisées par des colonnes byzantines et caractérisées par trois absides. Cette église a été déclarée monument national en 1907;
  • Église de l’Abbaye de Farneta (VIIIème siècle), bâtie par les moines bénédictins, a une belle crypte soutenue par des colonnes romaines variablement sculptées et décorées et une colonne d’origine égyptienne;
  • Église de Santa Maria delle Grazie al Calcinaio (XVème siècle), en croix latine en style de la Renaissance avec un dôme élégant. Il s’agit de l’église de la corporation des chausseurs qui venaient à l’église pour tanner les peaux dans un bassin de chaux;
  • Église de Santa Maria Nuova (XVIème siècle), en croix grecque avec trois façades identiques et un dôme baroque.