Les alentours de Cortona

Ce parcours touristique vous conduira à la découverte des alentours de Cortona, à travers une visite guidée aux principaux points d’intérêt historique et artistique, parmi des tombeaux étrusques, des villas romaines, des châteaux médiévaux et des abbayes bénédictines. À cause des distances, cet itinéraire est parcourable exclusivement en voiture.

  • Calcinaio L’itinéraire dans les alentours de Cortona part de l’Église de Santa Maria delle Grazie al Calcinaio (XVème siècle), en croix latine et en style de la Renaissance avec un élégant dôme. Elle a été construite par la Corporation des chausseurs, qui avait ici les bassins de chaux pour tanner les peaux. Sur les parois il y avait une image miraculeuse de la Vierge, qui se trouve maintenant sur l’autel majeur. Œuvres de Marcillat sont la rosace de la façade avec la Madone de la Miséricorde et les deux vitraux du transept avec Saint Paul et Saint Sébastien. Ce monument est considéré l’un des chefs-d’œuvre architectoniques de la Renaissance.
  • Le chemin de terre à la sortie de l’église vous mènera à via Scotoni. Tournez à droite, montez vers Cortona et, une fois arrivés au grand carrefour formé da cinq rues, tournez à gauche en direction de Arezzo. À cent mètres environ du carrefour stationnez pour visiter la Tanella di Pitagora (IIème siècle av. J.-C.). C’est une construction de forme cylindrique de 7 m environ de diamètre, formée d’un soubassement circulaire sur lequel s’insère un tambour avec des blocs juxtaposés. L’intérieur a un court dromos et une petite pièce rectangulaire couverte d’une voûte en berceau. Jugée par Vasari la tombe de Archimède, la Tanella fut retenue par d’autres la tombe d’Ulysse ou de Pythagore, à cause du style greco- hellénistique de son architecture. Le monument a été endommagé au cours des siècles et il est maintenant de propriété de l’Académie Étrusque.
  • Continuez à descendre la route qui mène à la localité de Sodo, où vous pourrez admirer deux splendides tombeaux étrusques. Le Tumulo I del Sodo (appelé “Melone” pour sa forme sphérique) a été exploré pour la première fois en 1909. Il s’agit d’un grand tombeau artificiel, de plus de 50 mètres de diamètre et de 10 mètres environ de haut. L’accès à l’intérieur du tombeau est formé d’un dromos non couvert, dont les parois de 3,50 m de long sont formées de blocs de travertin et grès. La planimétrie interne montre cinq chambres, quatre disposées sur les côtés du dromos central et une au fond. Malgré les pillages, le tombeau a restitué des objets en céramique attique avec des figures noires et une fibule en or très raffinée de forme de félin. Le Melone I est ouvert le mercredi, le samedi et le dimanche de 9.30 à 12.30.
  • Melone Devant le « Primo Melone » se trouve le Tumulo II del Sodo (ou « Secondo Melone »). Dans les années 1928-29 les archéologues ont découvert un tombeau remontant au début du VIème siècle av. J.-C., qui est formé d’un dromos d’accès à six cellules rectangulaires latérales et à la cellule principale. Sur le côté d’en face du tombeau on a mis au jour une terrasse autel monumentale, dont l’escalier est composé de blocs sculptés avec des représentations de lutte entre un guerrier et une foire. L’escalier avait sans doute une deuxième rampe qui permettait d’accéder au sommet du tumulus où les Etrusques avaient bâti un petit temple. Un deuxième tombeau remontant au Vème siècle av. J.-C. est formé d’un dromos et deux cellules. L’équipement funéraire le plus ancien est composé de plus de 150 pièces d’orfèvrerie finement travaillés, ainsi que d’ornements et de vêtements. Le Melone II est ouvert tous les jours de 8.30 à 13.30.
  • De Sodo prenez la rue qui mène à Camucia et suivez les indications pour Monsigliolo, après lequel vous arriverez à Farneta (à 14 km environ de Cortona). Vous ne pourrez pas manquer la visite à l’Abbaye de Farneta (VIIIème siècle), bâtie par les moines bénédictins et dédiée à la Vierge de l’Annonciation. L’abbaye a atteint sa splendeur maximale entre le IXème siècle et le XIVème siècle et est restée de propriété des bénédictins jusqu’au XVIIIème siècle. L’église à nef unique possède un transept dépassant ses bords sur lequel s’ouvrent cinq absides. La merveilleuse crypte soutenue de colonnes romaines différemment sculptées et décorées, ainsi que la seule colonne d’origine égyptienne, sont vraiment admirables.
  • Reprenez la route qui mène à Camucia et continuez en direction de Terontola, en vous arrêtant en localité Ossaia, où vous pouvez voir un magnifique exemple de Villa Romaine, une demeure patricienne remontant à l’époque augustienne, c’est-à-dire à la fin du Ier siècle av. J.-C. Cette villa d’époque tardo-républicaine et impériale a été caractérisée par plusieurs phases d’habitation, qui peuvent être datées entre 50 av. J.-C. et la moitié du Ier siècle ap. J.-C. et le Vème siècle ap. J.-C. La maison a une surface totale de 1000 m2 environ, subdivisée en trois zones séparées d’une terrasse centrale. Pendant les travaux d’excavation on a découvert une mosaïque noire et blanche avec des figures géométriques de 50 m2. Au Musée MAEC de Cortona vous trouverez exposés d’autres mosaïques, inscriptions funéraires, amphores, lampes à huile, clés, monnaies et bijoux retrouvés à l’intérieur de la villa.
  • De Ossaia prenez la rue en direction de Pergo jusqu’à arriver à Metelliano, où notre visite guidée vous conduira à admirer l’Église de San Michele Arcangelo (VIIème siècle). Bâtie par les Lombards, elle a été reconstruite autour de l’année mille en style préroman et byzantin, en laissant intactes les deux magnifiques absides latérales. Les trois nefs de l’église, séparées de colonnes octogonales et de piliers, rendent l’espace aéré, en anticipant le style gothique. Admirez aussi les trois absides décorées à l’extérieur avec des arcs aveugles. L’Église de San Michele Arcangelo a été déclarée monument national en 1907.
  • D’ici prenez la rue en direction de Mercatale, jusqu’à arriver à la Forteresse de Pierle (XIème siècle), où notre visite guidée se termine. Cette magnifique citadelle, de 28 mètres environ de haut, a un plan carré irrégulier et est entourée de remparts de 220 mètres environ de long. Dans l’antiquité la forteresse avait deux tours, mais seulement celle du côté Nord est bien visible aujourd’hui, ainsi que deux des quatre tours des remparts, les guérites, le chemin des remparts, la cannelure du pont-levis, les conduites d’eau de pluie, les lucarnes. Le palais était à six étages à l’origine et avait des souterrains avec d’hautes voûtes et un puits avec des aiguillons en fer, où les condamnés venaient jetés. On ne peut pas oublier dans son histoire le massacre de 60 conjurés en 1387 ordonné par Uguccio Casali. La Forteresse de Pierle, propriété de Ladislas Roi de Naples, a été achetée par la République florentine et en 1576 les Médicis ont décidé de détruire son intérieur pour empêcher que les malfaiteurs de la Toscane et de l’État Pontifical s’y nichaient.